Etudes de kinésithérapieComme beaucoup de professions de santé (médecine, infirmier, sage-femme, dentiste, pharmacien) la profession de masseur-kinésithérapeute est réglementée. Le nombre de kinésithérapeute exerçant en France fait l’objet d’une limitation. Cette limitation est fixée par arrêté chaque année par le ministère de la Santé qui octroie un nombre de places limite de nouveaux inscrits en première année d’études pour chaque région de France.

Voir l’arrêté fixant les Quotas étude kiné 2016-2017.

Une fois ce nombre attribué régionalement, chaque région décide de la répartition de son nombre de places dans chacun de ses Instituts de Formation en Masso-kinésithérapie (IFMK).

Puis, chaque institut va répartir ce nombre entre les diverses filières universitaires (en majorité PACES) dans le domaine Sciences, Technologie et Santé.

En effet, depuis 2017, il n’y a plus de concours post bac de recrutement des nouveaux étudiants en première année d’études en IFMK. La sélection s’effectue à présent dans le cadre d’une validation d’une première année de licence – L1 (PACES, Staps et biologie). Il faut donc à la fois valider son année (moyenne supérieure à 10/20) et être dans les premiers du classement en fonction des places attribuées par chaque IFMK dans la filière L1 où l’on se trouve.

 

En amont, avant APB, le choix de cette filière doit donc être judicieux et prendre en compte plusieurs critères :

– En fonction du nombre de candidature et du nombre d’admis (critère statistique). Ainsi il y a très peu de place en L1 biologie mais peu de candidats jusqu’à présent (mais cela peut changer à l’avenir).

– En fonction du lieu d’implantation de l’IFMK et de l’université (critère géographique/mobilité). Notez d’ailleurs que vous n’aurez sans doute ni le choix de votre université (orientation APB) et peut être pas non plus le choix de votre IFMK (en fonction de votre rang de classement).

– En fonction de ses aptitudes : sportif, scientifique, capacité de travail (critère pédagogique). Notez ainsi qu’un bon sportif pas trop scolaire devra privilégier le recrutement par STAPS plutôt que PACES et inversement.

 

Pour faire une idée globale, vous pouvez consulter le tableau synoptique de répartition des places de chaque IFMK d’Ile de France pour chaque université et filière : Répartition places IFMK en université IDF

Nous suivre sur les réseaux :  TwitterLien Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires