En vertu de l’article L631-1 du code de la santé publique, peuvent être admis en deuxième année ou en troisième année des études de médecine ou dentaire (ondotologie) ou sage-femme (maïeutique) ou pharmacie, les candidats justifiant de :

  • Un doctorat d’Etat de médecine, pharmacie, chirurgie dentaire, vétérinaire ou National (quel qu’il soit, y compris étranger)
  • Un Diplômes d’Etat de sage-femme et avec une expérience professionnelle de 2 ans pour les auxiliaires médicaux : Infirmier, Masseur-kinésithérapeute , pédicure-podologue, Ergothérapeute et psychomotricien, Orthophoniste, orthoptiste, Manipulateur en électroradiologie médicale, technicien de laboratoire médical et Audioprothésiste.
  • Les titulaires d’un grade master (le diplôme lui-même ou un diplôme conférant ce grade).
  • Les titulaires du diplôme d’ingénieur
  • Les titulaires d’une validation de 300 ects (européen credit transfert system) dans un pays de l’Union européenne ou de son espace économique ou Suisse ou de la principauté d’Andorre.
  • Peuvent également être admis en deuxième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou en première année d’école de sage-femme des étudiants engagés dans les études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme et souhaitant se réorienter dans une filière différente de leur filière d’origine ; cette possibilité de réorientation est ouverte aux étudiants ayant validé au moins deux années d’études dans la filière choisie à l’issue de la première année.
  • les anciens élèves de l’une des écoles normales supérieures s’ils ont accompli 2 années d’études et validé leur première année de master.
  • les enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur exerçant des activités d’enseignement dans une UFR (Unité de Formation et de Recherche) de médecine, de pharmacie ou d’odontologie ;
  • les candidats qui en vue d’une admission dans une filière différente de leur filière d’origine, justifient de la validation, dans l’Union européenne ou dans un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou dans la Confédération suisse ou dans la Principauté d’Andorre, de deux années d’études ou de 120 crédits européens dans un cursus médical, odontologique, pharmaceutique ou de sage-femme au-delà de la première année.

Passerelle études médicales

Les dossiers de candidature (comprenant un CV, une lettre de motivation, une copie de diplôme, un déclaration sur l’honneur et une copie de pièce d’identité) sont à déposer à l’université concernée avant fin mars.
Pour une année donnée, le candidat ne peut postuler que pour une seule filière et ne peut présenter plus de deux fois (deux années) sa candidature.
Les candidats ayant effectué deux fois une inscription en première année du premier cycle des études médicales ou pharmaceutiques ou en première année commune aux études de santé ne sont autorisés à se présenter qu’une seule fois par cette procédure.
Après examen des dossiers de candidature, chaque jury retient un nombre de candidats au maximum égal au double du nombre de places fixé pour chaque filière. Puis sont convoqués en vue d’un individuel entretien face à un jury.
Suite à ces entretiens, le jury établit la liste des admis, dont le nombre est fixé par arrêté.

Suivre l’actualité du Campus sur les réseaux :  TwitterLien Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires